Au pays du matin frais

안녕 ! (prononcé annyeong)

Je reviens de deux semaines de voyage à Séoul, capitale de la Corée du Sud. Pour ceux qui suivent, dernièrement j’ai posté un article sur la mode coréenne. A ce moment là, je n’avais pas encore booké mes billets d’avion, ça s’est fait très vite! La fashion week coréenne a eu lieu lors de mon séjour, un prochain article à ce sujet mijote.

Je vais essayer de vous épargner les longues tirades banales sur la découverte du « pays du matin frais » (traduction plus appropriée d’une poésie chinoise, largement déformée et diffusée par un missionaire européen en « pays du matin calme »).

Straight to the point: Séoul est une ville débordante d’énergie où tradition et nouvelle technologie se cotoient, se mélangent ou s’opposent. Voir les temples bouddhistes et les palais de la Dynastie Joseon faire du coude à coude avec les tours de verre d’au moins 50 étages est bluffant. Ces contrastes se retrouvent également dans la population. L’ancienne génération, accrochée aux principes confucianistes et patriarcaux, semble souvent dépassée par la jeunesse qui vit à 100 à l’heure, le nez collée à son smartphone. Cependant, les jeunes restent extrêmement fidèles au système hiérachique bien ancré; malgré l’exubérance du hallyu (tout ce qui représente les produits culturels coréens comme la K-Pop, la K-fashion, les dramas, le cinéma…).

Ayant vécu à New York par le passé, j’ai également été frappée par les similitudes ou dirais-je « l’américanisation » de la ville. J’avais conscience de cette influence de provenance historique, mais pas à cette échelle. Tout est ouvert presque 24/24, les échoppes et les néons sont rutilants, les grosses enseignes fast-food sont là (à ne pas mettre dans le même panier que la street food coréenne qui est délicieuse) ou encore les citadins qui courent partout tenant leur « latte/brewed coffee » dans la rue.

En tant qu’occidentale, le dépaysement s’est plutôt produit dans les lieux loin de la modernité. Par exemple, les marchés alimentaires tels que Noryangjin ou Gwangjang restés dans leur jus, le temple bouddhiste Jogye-sa, le Biwon/Secret Garden, les restaurants de Kalguksu (nouilles fraîches dans un bouillon de viande), de Kaesong (raviolis de Corée du Nord),  de Bulgogi (barbecues) et surtout lors de la dégustation du soju qui comporte de nombreuses règles.

Séoul est également une mégapole débordante de créativité notamment dans l’art contemporain et la mode vestimentaire. En marchant dans la rue, j’ai observé le look des coréens: soit très streetwear et oversized soit style pointu et féminin très tendance. Niveau exposition, ils n’ont rien à envier à l’Europe ou aux USA. Le Leeum Samsung Museum et le Dongdaenum Design Plaza en sont la preuve. Il existe une multitude de galeries et autres petites fondations qui valent le détour comme la Arumjigi House.

Séoul est aussi un vivier d’architecture hallunicant, j’en ai pris pleins les mirettes! D’où le paradoxe car le pays a tellement envie de prendre sa revanche et devenir un leader mondial que la construction de bâtiments modernes en est excessive, au grand dam de la population militant pour la sauvegarde du patrimoine national.

Je vous laisse découvrir mes plus beaux clichés et j’espère vous donner envie de découvrir ce pays au dynamisme décoiffant. Bien souvent, l’attention sur l’Asie est monopolisée par le Japon, la Chine ou l’Inde. La Corée du Sud réserve bien des surprises…

Crédit photos: The Little Margarita

Sources: Mes expéditions, Les Coréens, Pascal Dayez-Burgeon, 2013 aux éditions Tallandier, Séoul en quelques jours, Lonely Planet, 2016 aux éditions En Voyage

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :